La réserve incendie est considérée comme un Point D’eau Incendie (PEI) qui permet aux services de sécurité et aux sapeurs-pompiers d’intervenir plus efficacement en cas d’incendie. À la différence des poteaux d’aspiration et des bouches d’incendie, les réserves incendie sont des points d’eau naturels ou artificiels (PENA) pouvant offrir un accès direct (prise directe) à de l’eau d’extinction.

Que vous soyez le représentant d’une commune ou le propriétaire d’un bâtiment neuf ou d’un établissement accueillant (ERP), la nécessité de faire installer une réserve d’eau peut s’imposer dans le cadre du Règlement départemental de Défense Extérieur Contre l’Incendie (RDDECI). Pour les industriels ou les exploitants agricoles isolés des réseaux d’eau pour la défense contre les incendies, la citerne incendie souple ou rigide constitue notamment un réservoir pouvant stocker d’importants volumes d’eau.

Mais pourquoi installer une réserve incendie ? Entre citerne incendie souple, cuve en acier enterrée, ou encore, réserve d’eau incendie aérienne ou réserve d’eau ouverte, chaque solution de stockage a ses caractéristiques a ses avantages.

Chaque type de réserve incendie a ses avantages

La réserve incendie a le grand avantage de pouvoir être installée sur tous les terrains, tels que les zones industrielles, les bâtiments résidentiels, ou encore les zones commerciales ou les sites agricoles. De plus, 4 types de réserves incendie sont conformes aux normes de la DECI et considérés comme des Points d’Eau Incendie (PEI) pouvant agir en complémentarité avec les infrastructures de défense incendie existantes.

La cuve en acier, ou le réseau incendie enterré robuste

Un réseau enterré anti-incendie est généralement composé d’une cuve en acier ou d’une réserve incendie rigide dont le volume d’eau peut dépasser la barre des 1250 m3. Sa structure métallique imposante et sa grande capacité de stockage en fait une citerne réserve incendie particulièrement recommandée pour les sites industriels ou les ZAC.

La réserve d’eau rigide enterrée est aussi un dispositif hydraulique facile d’accès pour les services de sécurité-incendie. Effectivement, les tuyaux des pompiers peuvent être raccordés à une cuve incendie enterrée via une canne d’aspiration, un poteau incendie, ou à l’aide d’une prise directe fixée sur le réservoir.

La réserve souple incendie : économique et pratique

Économique et malléable, la réserve incendie souple est un dispositif de stockage à la fois facile à installer et protégé des conditions climatiques et des dommages. Comparée à une réserve rigide, la citerne incendie souple ne nécessite pas de permis de construire : elle est donc plus économique et accessible aux particuliers comme aux professionnels. Grâce à une matière technique en polyéthylène haute densité, la réserve incendie souple stocke l’eau de manière durable, et peut supporter les températures extrêmes et les rayons UV. Que vous choisissiez de faire installer une réserve incendie souple hors-sol ouune citerne incendie hors gel enterrée, ce dispositif reste accessible et facile d’accès pour les pompiers.

Quelles sont les différentes contenances d’une réserve incendie  ?

Comparées à la réserve incendie aérienne (silo) et aux réserves incendies à l’air libre, les citernes enterrées et les réserves incendie souples ne sont pas soumises à l’évaporation. À ces avantages s’ajoutent de grandes capacités de stockage qui constituent une aide précieuse pour les sapeurs-pompiers. La réserve incendie 30 m3 constitue le minimum légal en matière de contenance. Quant aux réserves incendie de 120 m3, elles sont très demandées pour équiper les petits sites industriels ou agricoles puisqu’elles peuvent contenir un volume d’eau plus important en cas d’incendie.

Si vous faites le choix d’une réserve incendie souple, sa capacité de stockage est généralement comprise entre 30 m3 et 600 m3. Quant à la réserve incendie enterrée, c’est le dispositif hydraulique qui offre les plus grandes contenances. 

Réserve incendie : réglementation

Bien que la réserve incendie ait des avantages certains, son installation est parfois dictée par l’obligation. Effectivement, il existe une obligation potentielle à faire installer une réserve d’eau anti-incendie dans certaines situations, et selon le type de bâtiment concerné. La réglementation autour de la réserve incendie est régie par le règlement départemental de la Défense Extérieure Contre L’Incendie (RDDECI), ce qui prévaut donc une gestion des Points d’Eau Incendie à l’échelle locale. L’obligation d’équiper un terrain ou un site d’activités d’une réserve incendie peut donc varier d’un département à l’autre.

Toujours à l’échelle locale, certains particuliers qui souhaitent construire dans le neuf sont également dans l’obligation d’installer une réserve incendie si leur permis de construire le spécifie. En ce qui concerne les bâtiments neufs, il existe des normes de sécurité-incendie strictes qui stipulent que ces derniers doivent être équipés d’une réserve rigide, d’une réserve souple incendie, ou de tout autre réservoir ou citerne d’eau en cas d’incendie.

N’hésitez pas à consulter les fiches détaillées de votre service départemental d’incendie et de secours (SDIS) pour plus d’informations sur les réserves incendie.

5 / 62