Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur car votre chaudière est en fin de vie, mais vous êtes submergé d’informations contradictoires ? Vous vous demandez si la pompe à chaleur est vraiment plus économique que les autres systèmes ? Vous désirez connaître le prix d’installation d’une pompe à chaleur après déduction des aides ?

Si vous vous retrouvez dans l’une de ces questions, vous êtes au bon endroit. Découvrez le guide d’achat Valengreen, celui qui vous dit tout sur la pompe à chaleur et vous aide à concrétiser votre projet d’installation !

Si des questions subsistent, n’hésitez pas à contacter votre installateur de pompe à chaleur agréé.


Au sommaire de votre guide d’achat spécial pompe à chaleur

  1. Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?
  2. Comment fonctionne une pompe à chaleur ?
  3. Les différents types de pompe à chaleur
  4. Comment installer une pompe à chaleur ?
  5. Comment entretenir une pompe à chaleur ?
  6. Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?
  7. Quelles sont les aides disponibles pour faire baisser le prix d’installation d’une pompe à chaleur ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage écologique qui permet de chauffer une maison ou un appartement. Selon le modèle choisi, elle peut aussi chauffer l’eau chaude sanitaire.

La pompe à chaleur utilise l’énergie présente dans l’air, le sol ou l’eau pour chauffer votre intérieur. Grâce à son fonctionnement basé sur le transfert d’énergie, elle permet de réaliser d’importantes économies d’énergie et de réduire l’empreinte carbone. C’est justement pour ce double avantage que la pompe à chaleur est aujourd’hui considérée comme l’un des meilleurs systèmes jamais développés.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Le principe de la pompe à chaleur est simple : il s’agit de capter les calories naturellement présentes dans l’air, dans l’eau ou dans le sol pour les redistribuer sous forme de chaleur au sein de votre logement. Le choix de la source d’énergie dépend bien entendu des possibilités liées à votre habitation.

La pompe à chaleur est composée d’une unité extérieure (la partie destinée à capter l’énergie extérieure) et d’une ou plusieurs unité(s) intérieur(es). À titre d’exemple, voici un schéma pour la PAC air/air :

Les différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur air/air

Elle puise l’énergie présente dans l’air extérieur et la transfère à l’air intérieur en vue de chauffer votre maison ou votre appartement. Elle est également capable d’inverser son fonctionnement pour refroidir votre logement durant l’été. C’est ce qu’on appelle communément une clim réversible.

La pompe à chaleur air/air est idéale pour les logements ne disposant pas de chauffage central.

La pompe à chaleur air/eau

Elle extrait l’énergie de l’air extérieur pour la transférer à l’eau d’un circuit de chauffage. La pompe à chaleur air/eau est donc compatible avec un plancher chauffant ou des radiateurs initialement installés dans le cadre d’un chauffage central. Elle peut également chauffer l’eau chaude sanitaire. En d’autres termes, cela signifie qu’elle peut servir de chauffe-eau.

La pompe à chaleur air/eau est idéale dans le cadre du remplacement d’une chaudière gaz ou fioul trop vétuste et/ou trop énergivore.

La pompe à chaleur hybride/gaz

Elle combine les avantages d’une chaudière gaz ou fioul traditionnelle avec ceux d’une pompe à chaleur air/eau. L’objectif est d’optimiser l’utilisation de chaque système en fonction des conditions extérieures et de vos besoins en chauffage pour obtenir un confort maximum à moindre coût.

Par exemple, si les températures descendent fortement en-dessous de 0°C, ce sera la chaudière gaz qui chauffera l’habitation. Dans le cas contraire, ce sera la pompe à chaleur air/eau.

La pompe à chaleur hybride/gaz est idéale pour les logements situés dans une zone géographique à climat très variable et disposant d’une chaudière gaz ou fioul récente.

La pompe à chaleur hydrothermique

Elle tire parti de l’énergie contenue dans l’eau souterraine pour chauffer votre intérieur via le circuit de chauffage central (plancher chauffant ou radiateurs). Elle peut également être configurée pour fournir de l’eau chaude sanitaire, se comportant ainsi comme un chauffe-eau hautement efficace.

La pompe à chaleur hydrothermique est uniquement recommandée pour les terrains ayant un accès favorable à une nappe phréatique. Son prix est très élevé à cause des travaux de forage à prévoir.

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique exploite la chaleur stockée dans le sol, stable et constante toute l’année, pour chauffer l’eau de votre circuit de chauffage. Elle fonctionne autant avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant et peut aussi faire office de chauffe-eau.

La pompe à chaleur géothermique est uniquement recommandée pour les projets neufs ou les rénovations complètes, étant donné l’ampleur des travaux que représente l’installation des capteurs souterrains. Son prix est très élevé.

Comment installer une pompe à chaleur ?

Il est impératif de faire appel à un professionnel agréé pour installer une pompe à chaleur. La loi impose en effet le recours à une entreprise RGE (Reconnue Garante de l’Environnement) pour bénéficier des aides gouvernementales telles que Ma Prime Rénov’ et la prime CEE.

Voici les étapes que le technicien Valengreen suivra pour l’installation de votre pompe à chaleur :

1. Évaluation et choix du système

Avant toute chose, il est essentiel de réaliser une évaluation thermique de votre logement. Cela permettra de déterminer vos besoins en chauffage et de choisir le type de pompe à chaleur le plus adapté (air/air, air/eau ou hybride/gaz dans la majorité des cas).

2. Proposition d’un devis

En tant qu’installateur de pompe à chaleur agréé dans le Nord, Valengreen vous propose un devis clair et détaillé pour la prestation afin qu’il n’y ait pas de mauvaise surprise concernant le coût. La bonne nouvelle ? Nous déduisons directement les aides gouvernementales pour indiquer le juste prix de votre installation de PAC.

3. Sélection de l’emplacement

Il faudra choisir un endroit dégagé pour l’unité extérieure, loin des fenêtres et des zones de passage. Attention, elle devra être à l’abri des intempéries directes.

Ensuite :

  • Pour une PAC air/air : il y aura probablement plusieurs unités intérieures, une dans chaque pièce qu’il est indispensable de chauffer ou de refroidir.
  • Pour une PAC air/eau ou une PAC hybride/gaz : une seule unité intérieure sera nécessaire, elle sera située à l’emplacement de n’importe quelle chaudière (le garage, la buanderie, la salle de bain…).

4. Préparation du site

Le technicien s’assurera que l’emplacement choisi est nivelé et solide pour l’installation de l’unité extérieure. Dans le cas contraire, des travaux préparatoires devront être réalisés.

5. Installation de l’unité extérieure et de l’unité intérieure

L’unité extérieure doit être fixée sur son support. Elle sera ensuite reliée aux conduits d’air ou aux tuyaux de fluide frigorigène selon le modèle de pompe à chaleur à installer.

Pour une PAC air/air, l’unité intérieure peut être fixée au mur ou au plafond. Pour une PAC air/eau ou une PAC hybride/gaz, elle sera généralement placée à proximité du système de chauffage central.

Unité extérieure PAC
Unité extérieure PAC
Unité intérieure PAC
Unité intérieure PAC air/air

7. Raccordement électrique

Les normes électriques seront scrupuleusement respectées par le technicien en charge de l’installation de votre pompe à chaleur afin d’éviter tout risque d’incendie.

7. Mise en service

Une fois l’installation de la pompe à chaleur finalisée, il est nécessaire de vérifier toutes les connexions, de remplir le système de fluide frigorigène et d’effectuer les premiers tests de fonctionnement.

8. Réglages et calibration

Certains réglages de mise en fonctionnement sont indispensables, ils seront bien entendu réalisés par votre technicien.

Ensuite, même si un mode d’emploi vous sera transmis, il prendra le temps de vous expliquer le fonctionnement de votre pompe à chaleur, notamment pour paramétrer la température souhaitée au sein de votre logement.

Comment entretenir une pompe à chaleur ?

L’entretien de votre pompe à chaleur est obligatoire pour garantir son bon fonctionnement et optimiser sa durée de vie. Bien qu’elle soit conçue pour être robuste et durable, une maintenance régulière permet de prévenir d’éventuels dysfonctionnements et de garantir ses performances énergétiques. Elle doit être effectuée par un installateur agréé.

Vous devez réaliser l’entretien de votre pompe à chaleur au minimum tous les 2 ans (Valengreen vous conseille plutôt tous les ans) si sa puissance est située entre 4 kW et 70 kW ou tous les 5 ans si sa puissance est supérieure à 70 kW.

Comment se déroule l’entretien d’une pompe à chaleur air/air ?

L’entretien se concentre principalement sur le nettoyage des filtres, la vérification des ventilateurs et la surveillance du circuit de fluide frigorigène.

Les unités extérieures, exposées aux éléments, peuvent accumuler des débris ou de la saleté qui peuvent affecter leur performance. Les unités intérieures, quant à elles, nécessitent un nettoyage régulier des filtres pour garantir une qualité d’air optimale.

Comment se déroule l’entretien d’une pompe à chaleur air/eau ?

En plus des étapes citées pour la PAC air/air qui sont aussi valables pour la PAC air/eau, il est nécessaire de vérifier le circuit d’eau. Outre la pression de l’eau, le technicien s’assurera que le circuit est exempt de tartre ou de corrosion et qu’il n’y a pas de fuites.

De plus, le fluide frigorigène, élément central de la PAC, doit être contrôlé pour vérifier qu’il n’y a pas de fuites et que son niveau est adéquat.

Comment se déroule l’entretien d’une pompe à chaleur hybride/gaz ?

Comme le système est composé d’une PAC air/eau, l’entretien inclut les étapes citées au-dessus. Néanmoins, ce n’est pas tout. La partie chaudière doit être régulièrement inspectée pour s’assurer de la bonne combustion du gaz, évitant ainsi la production de monoxyde de carbone. Le brûleur, l’échangeur et les conduits doivent être nettoyés pour garantir une performance optimale.

De plus, le système de ventilation et d’évacuation des fumées doit être vérifié pour éviter tout risque d’intoxication.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction du type de PAC choisi, de sa capacité de chauffage (ou de refroidissement) et de la complexité de son installation. Il faut savoir que la PAC hybride/gaz est la moins chère de toutes, car elle s’appuie sur un système existant.

Pour résumer :

  • La pompe à chaleur hybride/gaz coûte entre 5 000 et 7 000 €.
  • La pompe à chaleur air/air coûte entre 14 000 et 16 000 €.
  • La pompe à chaleur air/eau sans eau chaude sanitaire coûte entre 16 € 000 et 18 000 €.
  • La pompe à chaleur air/eau avec eau chaude sanitaire coûte entre 18 000 € et 20 000 €.

Attention, ces prix sont donnés à titre indicatif. Plus l’espace à chauffer ou à refroidir est grand, plus le prix de l’installation sera important.

Quelles sont les aides disponibles pour faire baisser le prix d’installation d’une pompe à chaleur ?

Au vu des prix cités ci-dessus, l’installation d’une pompe à chaleur représente un véritable investissement pour la majorité des ménages. C’est pourquoi l’État a mis en place différentes aides financières cumulables.

Faisons le point sur ces aides qui permettent de faire diminuer le prix d’installation d’une pompe à chaleur :

Ma Prime Rénov’

Elle est destinée aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique, ce qui inclut notamment l’installation d’une PAC. Son montant varie en fonction des revenus du foyer et du type de pompe à chaleur. Elle est accessible aussi bien aux propriétaires occupants qu’aux copropriétaires.

Montant maximum de Ma Prime Rénov’ : 10 000 €.

Prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) ou prime Énergie

Elle vise à encourager les travaux d’économie d’énergie, ce qui comprend sans doute possible l’installation de pompe à chaleur. Attention, le montant de la prime sera moins élevé pour une PAC air/air que pour une PAC air/eau.

Montant maximum de la prime CEE : 4 000 €.

Éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro)

Il s’agit d’un prêt à taux zéro destiné à financer des travaux de rénovation énergétique. Il est accordé sous certaines conditions et peut couvrir plusieurs types de travaux, y compris l’installation d’une PAC.

Éco-PTZ : pas d’intérêts à rembourser.

TVA à 5,5%

Pour certains travaux visant à améliorer la performance énergétique d’un logement, la TVA est réduite à 5,5% au lieu du taux normal de 20%. Cela permet de réduire significativement le coût d’installation d’une pompe à chaleur.

Financement Cofidis

Le saviez-vous ? Valengreen et Cofidis se sont associés pour vous permettre d’obtenir un financement au meilleur taux dans le cadre de l’installation de votre pompe à chaleur.

Financement pompe à chaleur Cofidis

Vous avez des questions au sujet de votre projet d’installation de pompe à chaleur ?

Alors, c’est le moment de contacter les experts Valengreen pour obtenir des réponses précises, ainsi qu’un devis fait sur mesure pour votre habitation. En effet, chaque installation de pompe à chaleur est différente. C’est pourquoi il est essentiel de faire chiffrer votre projet en amont par des spécialistes agréés. N’hésitez pas à consulter notre FAQ sur la pompe à chaleur pour davantage davantage de précisons !

RGPD(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
9 / 64